Cyberescroquerie: Tout savoir sur l'arnaque au remboursement/dédommagement

arnaque au remboursement/dédommagement

La criminalité en générale et la cybercriminalité en particulier restent très dynamiques, compte tenu de l'évolution rapide des Technologies de l'Information et de la Communication. En effet faut-il le reconnaître, les cyberescrocs (brouteurs) ne manquent pas d'imagination quant à l'élaboration de stratagèmes, facilitant la réalisation de leurs activités criminelles. Ainsi, les modes opératoires ne cessent de se diversifier et se perfectionner, augmentant indéniablement les risques de victimisation.
Les services de la PLCC ont enregistré l'émergence d'une méthode d'arnaque très usitée ces derniers jours. Il s'agit de l'arnaque dite « arnaque au remboursement ».

De quoi s'agit-il ?

Des personnes malveillantes se font passer pour des services officiels de l’État Ivoirien par usurpation d'identité ou de qualité (commissaire, procureur, trésor, etc.) et créent l'illusion d'un remboursement ou dédommagement, pour des préjudices qu'auraient subi d’innocentes victimes. Il s'agit en effet, des mêmes escrocs qui après avoir arnaqué leurs victimes, se font passer pour des services de dédommagement ou de remboursement, toujours dans l'optique d'extorquer des fonds aux victimes crédules. La supercherie consiste à exiger de la victime, le paiement de frais de traitement de dossier s'élevant parfois à la moitié des sommes perdues, en vue de procéder au remboursement supposé. Les stratagèmes diffèrent d'un escroc à un autre, mais le mode opératoire et les fins de cette supercherie restent les mêmes, à savoir: obtenir la remise de fonds.

Ce qu'il faut savoir ?

    • Le seul organe en charge des questions de cybercriminalité en Côte d'Ivoire est la PLCC (Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité). Toutes les affaires de ce type sont exclusivement traitées par cet organe
    • Aucune somme d'argent n'est demandée par la PLCC, pour le traitement des plaintes ou de quelconque dossier lié à des affaires de cybercriminalité
    • Il n'existe aucun service de remboursement/dédommagement des victimes de cyberarnaques en Côte d'Ivoire et nulle part dans le monde d'ailleurs
    • La seule procédure pouvant conduire à un dédommagement est de porter plainte auprès de la PLCC, et de se constituer partie civile en vue d'obtenir la condamnation de l'auteur à vous payer des dommages-intérêts. Toutefois, il n'appartient qu'au juge d'en décider.
    • Les agents accrédités de la PLCC, ne vous contacterons par e-mail qu'avec des adresses électroniques dont la structure est : xxxxxxx@interieur.gouv.ci
    • Toute personne vous contactant avec des identifiants (nom de l'organisme, adresse électronique) autres que ceux sus-cités pour des affaires de cybercriminalité, est certainement un usurpateur, un escroc !

Pour toutes informations supplémentaires, contactez nous au 20 34 72 08 / 20 34 72 01